Café de ideias 24/01/2017

cafedeIdeiais

VOUS ÊTES CONVIÉ(E) À LA PROCHAINE RENCONTRE
DU CAFÉ DE IDEIAS :

DATE : 24/01/2017, mardi.
HORAIRE : 19h
LIEU : MIE – Maison des Initiatives Étudiantes
50 rue des Tournelles, 75003 Paris (métro : Chemin Vert ou Bastille)

LE DIALOGUE ENTRE LA SOCIOLOGIE DU TRAVAIL
FRANÇAISE ET BRÉSILIENNE PENDANT LES ANNÉES 1950 ET 1960


com Ricardo COLTURATO FESTI
Doctorant à l’Université de Campinas, Brésil
Chercheur doctoral libre à l’EHESS

// Cette recherche a pour objectif principal une étude systématique et comparative entre deux écoles de sociologie du travail qui furent importantes pour le développement de cette discipline en France et au Brésil. En France, nous nous référons au groupe qui se développa à partir des études et des recherches de Georges Friedmann autour de la sociologie industrielle, et qui, ultérieurement, acquit de nouvelles perspectives avec Alain Touraine, un intellectuel qui maintint une relation forte avec l´Amérique Latine. Dans le cas du Brésil, l’étude se centre sur les intellectuels de l’Université de São Paulo (USP), en particulier sur Azis Simão, Juarez Pereira Lopes, Leôncio de Martins Rodrigues et Luiz Pereira. Pendant les décennies de 1950 et 1960, ces intellectuels maintinrent un fort échange d´idées à travers des activités universitaires, des voyages et des publications des auteurs brésiliens dans la revue Sociologie du Travail.
// Les sciences sociales de l´USP produisirent une forme particulière d´interprétation du Brésil. Ayant comme centre gravitationnel Florestan Fernandes, cette “école” mena un projet scientifique dans lequel le chercheur en sciences sociales aurait un rôle actif dans le processus de transformation de la société brésilienne, en plein passage d´un stade “archaïque” vers celui d´un pays “moderne”. Cette perspective fut présente dans les projets du Centre de Sociologie Industrielle et du Travail (CESIT), inauguré en 1961, sous une forte influence de Touraine et du Laboratoire de Sociologie Industrielle, et coordonné par le sociologue Fernando Henrique Cardoso.
// La méthode qui a été utilisée est celle de la recherche génétique, conformément à l´indication de György Lukács et de Lucien Goldmann, en cherchant une analyse ontologique des catégories formulées par les auteurs étudiés. Parallèlement, nous avons suivi les suggestions de Lucie Tanguy de produire une sociologie de la sociologie. Il en a été possible constater en cette génération des intellectuels, françaises et brésiliens, une vision contemplative et positive sur le progrès technique et sur la modernisation de la société.

> Vous pouvez confirmer votre présence sur l’événement Facebook en cliquant ici.

O café de ideias é aberto a todos. Contamos com sua presença.
Venez nombreux. Entrée est libre et gratuite.

Si vous voulez soumettre une proposition de discussion,
merci de nous contacter à l’adresse :
cafedeideias@apebfr.org

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.